Retour à la liste
Samedi 4 septembre 2021,
19h
Durée : 15 min
Les Jardins de Barbirey

WE#1 - herses

Boris Charmatz
[terrain]

Le duo herses est extrait de herses (une lente introduction) de Boris Charmatz (1997),pièce pour cinq danseu.r.se.s et, un.e violoncelliste autour de trois utopies : le naturel, le couple et la communauté.

herses met en avant l’utopie centrale, celle du couple, la construction de l’un par l’autre (et la pérennité du désir), figure chorégraphique irritante et archétypique.

A propos
du spectacle

Interprétation Boris Charmatz, Olga Dukhovnaya

Régie générale Marc Chevillon

Musique Elegie, Stefan Fraunberger   (Album Quellgeister3 -  Bussd 2019) 

 

 ©Laurent Philippe

 

 

 

 

Directeur artistique Boris Charmatz

 

Directrice déléguée Hélène Joly 
 

Directrice des productions Martina Hochmuth 
 

Chargée de production Florentine Busson

 

Chargé de production Briac Geffrault

 

Chargée de projet Elodie Vitrano

 

www.borischarmatz.org

 

[terrain] est soutenu par le ministère de la Culture – Direction Générale de la Création Artistique, et la Région Hauts-de-France.
Dans le cadre de son implantation en Hauts-de-France, terrain est associé à l’Opéra de Lille, au phénix, scène nationale de Valenciennes pôle européen de création, et à la Maison de la Culture d’Amiens– Pôle européen de création et de production. Boris Charmatz est également artiste accompagné par Charleroi danse (Belgique) durant trois années, de 2018 à 2022 et de Lafayette Anticipations en 2021.

 

Biographie de Boris Charmatz :

Danseur, chorégraphe, mais aussi créateur de projets expérimentaux comme l’école éphémère Bocal, le Musée de la danse ou [terrain], institution future sans murs ni toit, Boris Charmatz soumet la danse à des contraintes formelles qui redéfinissent le champ de ses possibilités. La scène lui sert de brouillon où jeter concepts et concentrés organiques, afin d’observer les réactions chimiques, les intensités et les tensions naissant de leur rencontre. 

Après des études à l’école de danse de l’Opéra National de Paris et au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon, il crée et interprète avec Dimitri Chamblas À bras-le-corps (1993), pièce charnière encore présentée aujourd’hui et entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra National de Paris en 2017.  

S’ensuivent une série de pièces qui ont fait date dont Aatt enen tionon (1996), herses (une lente introduction) (1997), Con forts fleuve (1999) ou encore régi (2006) en parallèle de ses activités d’interprète et d’improvisateur (notamment avec Médéric Collignon, Anne Teresa De Keersmaeker, Odile Duboc et Tino Sehgal).

De 2009 à 2018, Boris Charmatz dirige le, Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne et y déploie le Musée de la danse, paradoxe tirant sa dynamique de ses propres contradictions, espace expérimental pour penser, pratiquer, mettre sens-dessus-dessous les rapports établis entre le public, l’art et ses territoires physiques et imaginaires. Le Musée de la danse articule le vivant et le réflexif – art et archive, création et transmission.

Fin 2018, Boris Charmatz quitte le Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne et crée pour l’occasion La Ruée au TNB, performance collective inspirée de l’ouvrage Histoire mondiale de la France dirigé par Patrick Boucheron.

En janvier 2019, il lance [terrain], structure implantée en Région Hauts-de-France et associée au phénix scène nationale de Valenciennes, à l’Opéra de Lille et à la Maison de la Culture d’Amiens. Boris Charmatz est également artiste accompagné par Charleroi danse (Belgique) pour trois ans (2018-2021) et de Lafayette Anticipations en 2021. 

s'incrire à la missive Pour recevoir nos actualités